Photo vidéo aériennes 100% drone
06 50 83 64 71
Catégories du blog
Le blog de la prise de vues aériennes

Réalisation d'une vidéo aérienne pour la ville de Lyon

par

11 commentaires

Drone Lyon

Le tournage avec des drones en zone peuplée ne s'improvise pas et nécessite un long travail de préparation en amont pour obtenir les autorisations et voler en sécurité.

Voici en exclusivité comment se sont déroulés les tournages pour la promotion de la ville de Lyon.

Prises de vues aériennes par drone en ville

Pendant l'été 2014, nous avons réalisé plusieurs tournages drone dans la ville de Lyon en partenariat avec le réseau ONLYLYON, en charge de la promotion de la ville à l'international.

En qualité d'ambassadeur pour le réseau, nous avons souhaité apporter notre contribution à notre manière. Le projet a été financé par des fonds privés. La mission était de réaliser des prises de vues aériennes (uniquement) de plusieurs sites remarquables de la ville et de réaliser différents montages qui sont depuis diffusés progressivement sous forme de teasers.

En outre, un film de 3 minutes a été réalisé et diffusé en avant-première à l'occasion de la ONLYLYON Party le 24 septembre 2014, devant plus de 2000 invités (médias, élus, ambassadeurs ONLYLYON...).

Le film, en ligne sur la chaîne Youtube ONLYLYON, a totalisé plus de 180 000 vues en 2 semaines :

Découvrez des vues de Lyon : Confluence, le parc de la Tête d'or, la Cité internationale, l'Hôtel de ville, la basilique de Fourvière réalisées cet été à l'aide d'un drone.

* Cumul des vues Youtube, Dailymotion & Facebook

Un véritable succès qui a donné lieu à de nombreux articles dans la presse régionale et nationale, dont voici quelques extraits (liste non exhaustive) :


Reportages TV

Reportage sur Aerofilms et la vidéo ONLYLYON sur France 3

Reportage & interview d'Aerofilms (survols de la capitale)

Intervention d'Aerofilms dans Complément d'enquête

Voler dans le respect de la réglementation

Toutes ces images ont été tournées dans le plus strict respect de la réglementation. Pour obtenir les autorisations de survol au dessus des zones peuplées, le chemin est long et pavé d'embûches. Voici les autorisations à obtenir à minima :

  • Bien entendu, être autorisé DGAC et utiliser du matériel homologué de catégorie D < 2 kg ou de catégorie E < 4 kg (avec parachute) ;
  • Obtenir un ordre de mission (convention, devis signé...) d'un donneur d'ordre, car on ne vole certainement pas pour le plaisir en agglomération ;
  • Obtenir une autorisation préfectorale pour les vols en scénario S3 ;
  • Obtenir l'autorisation des gestionnaires des différents sites à filmer ;
  • Ecrire un protocole avec l'aérodrome voisin si vous volez dans une CTR (Control traffic Region), ce qui n'était pas le cas pour nous sur cette partie de la ville (ça aurait été le cas à l'Est) ;

Une fois ces démarches effectuées, vous devez encore informer la PAF (Police de l'Air et des Frontières) à l'aide du formulaire CERFA 12546*01 (Déclaration d'activité de photographie et de cinématographie aérienne).

L'organisation des tournages

Plusieurs mois ont été nécessaires pour planifier les tournages et obtenir toutes les autorisations. Nous avons commencé à travailler sur ce projet tout début avril et le premier tournage a eu lieu le 16 juillet seulement.

Cette phase de planification est importante car elle permet de déterminer les sites, les périodes les plus propices pour réaliser les images et par conséquent la liste des autorisations à obtenir.

Faire voler un drone (quelle que soit sa taille) dans l'espace aérien d'une grande ville est un défit de taille. Les difficultés sont nombreuses, nous y reviendrons. C'est notamment grâce à l'efficacité des services de la ville de Lyon que nous avons réussi à organiser les prises de vues, nous n'aurions jamais pu y parvenir seuls en respectant totalement la législation.

Effectuer les repérages

Une fois les opérations au stade de projet, il est nécessaire d'effectuer un repérage minutieux des différents sites pour établir les plans de vol (parfois nécessaires pour faciliter l'obtention des autorisations) et déterminer quels sont les moyens à mettre en oeuvre, tant sur le plan matériel que pour assurer la sécurité.

Compte rendu de repérage Fourvière

Extrait d'un compte rendu de repérage à la Basilique de Fourvière

A l'issue de ces repérages, pour les tournages complexes, nous avons pris l'habitude d'effectuer un compte rendu où sont consignés les principaux éléments concernant l'organisation. Cela présente l'avantage de clarifier les choses pour le client, éventuellement de rassurer, et surtout de poser des jalons pour la suite.

A partir de ce document de synthèse, il devient possible de planifier la mission et de commencer la phase administrative. Pour Lyon, nous avons dû également obtenir l'autorisation de l'OTEP (Service de L'Occupation Temporaire de l'Espace Public), pour lequel il convient de remplir un formulaire (effectué par le donneur d'ordre public dans notre cas). Car le tournage empiète sur l'espace public et oblige à restreindre certains accès (zones de décollage/atterrissage, arrêtés d'interdiction de circulation...).

Assurer la sécurité

Selon les lieux de tournage, nous devions assurer la sécurité avec au minimum une zone d'exclusion balisée pour les décollages/atterrissages et/ou du personnel au sol, mais également sécuriser la surface située sous le volume de vol (30 mètres par rapport au point de projection au sol de la position verticale de l'aéronef).

A Lyon, il a parfois été nécessaire de demander des arrêtés d'interdiction de circulation et de recourir aux services d'agents de sécurité ou de la police. Nous avons fait le choix de réaliser ces images pendant la période estivale, plus calme avec les départs en vacances.

Sécurité à l'Hôtel de Ville

Sécurité à l'Hôtel de Ville pendant le tournage

En ville, respecter les périmètres au sol (cercle d'un rayon de 30 mètres) devient kafkaïen et ce n'est pas possible sans une solide organisation.

D'ailleurs, accepteriez vous de voir voler des drones partout au dessus de votre tête, lorsque vous vous promenez en ville pour faire du shopping, dans un parc avec vos enfants ou tout simplement en vous rendant au travail ?

Nous avons notamment réalisé des images sur les sites suivants :

  • 1. Centre commercial Confluence et sa Marina ;
  • 2. Musée des Confluences ;
  • 3. Hôtel de Ville et Opéra ;
  • 4. Parc de la Tête d'Or ;
  • 5. Basilique de Fourvière.

Pour chaque lieu de tournage, nous avons du mettre en oeuvre des conditions de sécurité spécifiques, détaillées ci-après.

Centre commercial Confluence

Le tournage a débuté à 07h00 la matin avec 2 personnes en charge de la sécurité. Nous avons balisé une zone de décollage à l'aide de rubalise au bout des quais et disposé les personnels pour nous assurer que personne ne se trouverait dans le périmètre.

La présence de la marina et de la Saône a facilité la tache avec la possibilité de voler au dessus de l'eau. En outre, les larges toitures du Centre Commercial permettent de voler sans personne dessous.

Vidéo aérienne du centre commercial Confluence et de sa marina

Musée des Confluences

Le Musée, encore en travaux, était alors un chantier protégé avec un strict contrôle des accès (accompagnement par un agent, casque, gilets jaunes, chaussures de sécurité...). Pas de public sur place donc, et de larges espaces déserts (en particulier la pointe de la Confluence), mais un ballet incessant d'ouvriers et de véhicules de chantier à gérer.

La présence du périphérique voisin oblige à la plus grande prudence et à ne pas déporter l'aéronef trop sur les extérieurs, sauf à rester à distance au dessus de l'eau.

Depuis, nous avons tourné de nouvelles images pendant l'été 2015, cette fois-ci en 4K, voici le teaser d'un film à venir et qui sera publié dans cet article en complément.

Teaser du film Musée des Confluences

Voici maintenant le film complet du Musée des Confluences, tourné en 4K, qui fait suite à la diffusion du teaser.

Film du Musée des Confluences

En outre, nous avons pu réaliser de belles images du nouveau pont Raymond Barre en décollant depuis les espaces fermés du musée, en volant au dessus du Rhône.

Vidéo aérienne du nouveau pont Raymond Barre à Lyon

Hôtel de Ville et Opéra

C'est sans aucun doute le tournage le plus délicat de tous. En plein centre-ville, au cœur d'un lieu à l'activité intense et dont les accès sont contrôlés par la police, il a fallu beaucoup d'efforts pour y parvenir.

Tournée en plein mois d'août, un dimanche après-midi, nous n'avions pas le choix des dates (2 dates disponibles uniquement) en raison des événements à venir, et il fallait que nous ayons le moins de monde possible sur zone. Nous avons en outre disposé de nombreuses barrières de police, 4 agents de sécurité + 2 personnels "civils" pour gérer la circulation des piétons et la sortie du métro.

Pas moins de 3 arrêtés municipaux on été nécessaires pour avoir le droit de réaliser les images, le premier pour l'autorisation d'accès à la cours de l'Hôtel de Ville, et les autres pour la fermeture de la place de la Comédie et des 2 rues adjacentes.

Ce jour-là, la luminosité n'était pas très belle (alternance de nuages avec des lumières très changeantes) et nous avons eu beaucoup de vent, aux effets amplifiés par les rues étroites et les colonnes de l'architecture (effet venturi), ainsi que par la présence de vents rabattants au niveau des toits. Nous avons donc fait au mieux avec les moyens du jour, en limitant les vols à la hauteur des bâtiments.

Vidéo aérienne de l'Hôtel de Ville de Lyon

Nous n'avons malheureusement pas pu réaliser toutes les vues souhaitées (notamment des vues verticales et d'ensemble à 150 mètres), mais le résultat est satisfaisant au regard des conditions difficiles. Nous espérons toujours mieux, mais il faut parfois se satisfaire de ce que l'on a, nous avons déjà eu beaucoup de chance de pouvoir tourner dans ce lieu prestigieux aux accès très contrôlés.

Le Parc de la Tête d'Or

Cette fois-ci, pas de difficultés techniques majeures, mais une obligation, tourner tôt le matin pour terminer au plus tard à 10h00, avant que le public ne soit trop nombreux. Une fois les autorisations de la Direction du parc obtenues, ainsi que les accès pour les véhicules, nous avons sollicité 2 agents de sécurité et 2 personnels "civils" pour assurer les périmètres de sécurité et tourner aux 4 coins du parc.

Nous avons eu la visite du responsable sécurité et de la police municipale qui ont tout fait pour nous faciliter la vie. Il a fallu également les autorisations des vétérinaires pour pouvoir réaliser quelques images des animaux.

Un impératif tout de même, se tenir à une distance > 150 mètres des bâtiments d'Interpol, l'accès à l'espace aérien étant prohibé dans ce périmètre, ce qui limite les possibilités au Nord du parc.

Ce jour là, grand beau temps et un vent nul, des conditions idéales. De vastes espaces avec personne à proximité, mais des vols à 150 mètres de hauteur assez nombreux, ce qui impose des périmètres très larges pour la sécurité.

Nous avons pu réaliser de belles images du parc, mais aussi de la ville avec les tours du quartier de la Part Dieu par exemple. Nous avons également réalisé depuis le parc de belles images de la Cité Internationale, située le long du parc au Nord - Nord Ouest.

Vidéo aérienne du Parc de la Tête d'Or à Lyon

La Basilique de Fourvière

C'est le grand moment de ce tournage, LE monument emblématique de la ville que tout le monde connait, perché sur les hauteurs avec la Vierge qui veille sur les Lyonnais.

Cette fois, il a fallu obtenir les autorisations de la Fondation Fourvière qui a aimablement facilité l'organisation du tournage, qui a nécessité 4 agents de sécurité et 2 personnels "civils" en plus des équipes de prise de vue.

La présence de nombreux touristes nous a obligé à démarrer très tôt (à 07h00 début septembre) et nous tenions aussi à capturer le lever du jour avec le soleil qui illumine les façades. Pas de chance, nous avons eu un temps couvert (pourtant annoncé grand beau), mais les nuages ont créé des jeux de lumière avec une ambiance mystique plutôt réussie.

A 09h00, nous devions avoir terminé sur l'esplanade de la Basilique, avant que les cars de touristes ne déversent leur flux. L'avantage est la présence d'une zone boisée juste en dessous, plus simple à sécuriser pour voler en sécurité.

L'ECAM voisin nous a ensuite gentiment laissé accéder à ses jardins privés pour réaliser des vues latérales de la Basilique, loin du public déjà nombreux.

Vidéo aérienne de la Basilique de Fourvière

Est-ce une partie de plaisir ?

Voler en zone (très) peuplée n'est jamais anodin ni un réel plaisir, même tôt le matin. Bien entendu, c'est excitant de pouvoir réaliser des images sur des sites prestigieux ou aux accès très contrôlés, mais le stress des missions et de l'organisation supprime toute notion de plaisir pendant les phases de tournage.

C'est seulement après les missions, lors de la post production et du visionnage des images que nous apprécions réellement le travail réalisé.

Mais pour être tout à fait franc, les enjeux sont tels que vous n'êtes absolument pas en situation de vous détendre ou d'apprécier le moment présent. La concentration doit-être totale et la liste des précautions à prendre longue comme le bras (check-list, parfois autorisations de décollage auprès d'une tour de contrôle en CTR, gestion des personnels de sécurité et du public, gestion des vols et de l'autonomie, préparation du matériel...).

Remerciements

Aerofilms, ambassadeur ONLYLYON

Nous tenons à remercier tout particulièrement les équipes d'Aderly ONLYLYON avec qui nous avons collaboré plusieurs mois durant, la Ville de Lyon et le Grand Lyon, l'OTEP pour ses autorisations, le Pôle de commerce et de loisirs Confluence, la Fondation Fourvière, le Musée des Confluences, Benjamin TISSOT pour ses musiques, l'ECAM pour son accueil, la Direction Générale de l'Aviation Civile, la Préfecture du Rhône, les services de police ainsi que la société Byblos sécurité et toutes les personnes qui ont contribué à rendre ce projet possible.

Si vous avez aimé cet article, nous vous remercions de nous aider à le faire connaître en le partageant sur les réseaux sociaux.